Le mini, le plus petit bateau des grandes courses au large…

Le Mini 650 tient son nom de sa taille : 6,50 mètres.
Pour vous donner une idée, un Imoca au départ du Vendée Globe mesure 60 pieds, soit 18,28 mètres. Sa largeur avoisine les 6 mètres, l’Imoca est quasiment aussi large que le mini est long… Le bateau est certes mini et pourtant, les vagues de l’océan sont toujours aussi grandes !

Deux types de bateaux courent sur le circuit Mini. Les bateaux fabriqués en série (Ofcet, Pogo etc.) et les prototypes, des bateaux uniques, plus légers et plus rapides, respectant la jauge de la classe Mini.

Le bateau avec lequel je me lance dans cette aventure est un prototype,  le numéro 802. C’est un plan Etienne Bertrand de 2011, skippé dans un premier temps par l’architecte lui-même, puis par Julien Pulvé, et enfin par Clément Bouyssou qui termine à la 5ème place de la Mini Transat en 2015.

J’ai choisi de me lancer sur un bateau prototype et non sur un bateau de série car le prototype est l’essence même de la course au large. Chaque prototype est différent et c’est cela qui rend le jeu intéressant. Courir sur un prototype c’est comme travailler dans un laboratoire, on peut tout essayer (ou presque), les sensations sont beaucoup plus fines que sur un bateau de série et la marge de progression est bien plus grande. Connaître le bateau sur le bout des doigts représente un gros travail, en parallèle, je dois apprendre à gérer la course et à devenir une bonne stratège au large ! C’est un challenge supplémentaire que de courir sur un prototype !

  • Nom de baptême : Chasseurs de primes
  • Classe : Mini
  • Architecte : Etienne Bertrand
  • Année de mise à l’eau : 2011
  • Longueur : 6,50 m
  • Largeur : 2,98 m
  • Surface de voiles au près : 45m2
  • Surface de voiles au portant : 120m2
  • Conctruction : sandwich Carbone-Epoxy mousse PVC
  • Transatlantiques réalisées : 3
Photo : Eliza Chohadzhieva
Publicités