La semaine dernière, tous les skippers de la classe Mini se sont retrouvés à Pornichet pour la première course majeure de l’année : la Pornichet Sélect. Une course réputée difficile qui se court en solitaire sur un parcours de 300 milles nautiques (550 kilomètres). Cette course était pour moi la première sur ce nouveau circuit, et surtout ma première course en solitaire qui est aussi ma première épreuve de qualification pour la Transatlantique. Je m’étais fixé un seul objectif : terminer la course sereinement et revenir avec l’envie d’en découdre pour toute la saison.

Le bateau était prêt, même si je ne le connaissais pas encore sur le bout des doigts, et je me sentais relativement prête également. Ne sachant pas à quoi m’attendre, il était difficile de juger de ma préparation.

Sans entrer dans le détail de la course, nous avons passés (le bateau et moi) plus de 48 heures en mer, et sans mauvaises surprises. J’ai réussi à terminer la course, et mon classement est tout à fait honorable sachant que je n’avais pas enclenché le mode « course » mais plutôt le mode « recherche et observation ». Je termine donc 5ème de ma catégorie (4ème en temps réel mais j’ai fait une erreur sur l’eau qui m’a coûté une pénalité de la part du jury).

D’un point de vue personnel, cette course est une grande réussite et je suis contente d’avoir pu valider quelques points essentiels de la vie à bord en solitaire. J’ai très bien dormi, peut-être trop, par phases de 20 minutes de sommeil. J’ai navigué proprement, au bon endroit, au bon moment.

Les points à travailler pour la suite : la tactique lorsque je ne vois pas mes concurrents (la nuit par exemple) et l’alimentation car je n’ai pas beaucoup mangé, ce qui m’a parfois coûté car je me sentais bien faible pour envoyer de nouvelles voiles lorsque le vent changeait d’axe !

Bref, que du positif, et surtout un petit pas de plus vers la Mini Transat avec désormais 300 milles en solitaire au compteur ! Il y a quelques années, je n’aurai jamais pensé participer à une course en solitaire tant la chose me paraissait extraordinaire. Aujourd’hui, je fais de cet extraordinaire mon quotidien, mon ordinaire. Chaque moment timidement rêvé devient réalité. Vous aussi, lancez-vous dans vos rêves les plus fous :-)

MERCI A TOUS POUR VOS SOUTIENS :-)

 

 

Publicités